La transition électrique simplifiée

Les véhicules électriques ne se limitent pas à des batteries et des stations de recharge. Ils peuvent contribuer à améliorer les conditions de travail des conducteurs et à augmenter les bénéfices des sociétés de transport. Trois experts de Volvo Trucks vous aident à y voir plus clair dans l’avenir de l’électrique. 
Volvo FE Electric.

Les Volvo FL et FE Electric sont les premiers véhicules électriques de Volvo Trucks et couvriront la majorité des besoins de transport urbain.

Depuis que Volvo Trucks a annoncé le lancement de ses premiers véhicules lourds électriques Volvo FL et FE, la réponse du marché ne s’est pas fait attendre.

« Les clients nous ont appelés en disant : « Enfin ! On les attendait depuis longtemps ! » », se souvient Anna Thordén, Product Manager, Electromobility chez Volvo Trucks. « Bon nombre des clients qui nous approchent sont confrontés à un durcissement des réglementations dans leurs pays. D’autres ont acheté des véhicules électriques auprès de nouveaux acteurs du marché et ont constaté que ces derniers n’offraient pas suffisamment d’assistance. Par conséquent, au moindre problème sur leur véhicule, ils se retrouvent seuls », poursuit-elle.

Bon nombre des clients qui nous approchent sont confrontés à un durcissement des réglementations dans leurs pays.

Anna Thordén

Product Manager, Electromobility, Volvo Trucks

Anna Thordén

Anna Thordén, Product Manager, Electromobility, Volvo Trucks, a rencontré de nombreux clients prêts à passer aux véhicules électriques.

À l'opposé, Volvo Trucks propose des solutions complètes pour véhicules électriques afin d'assurer un suivi auprès de ses clients.

À ce jour, Volvo Trucks propose des options électriques à un nombre limité de clients de référence à des fins d'essai, mais son objectif est d'augmenter la production au cours des années à venir. Selon Santosh Harakamani, Strategic Planning Manager chez Volvo Trucks, les principaux facteurs qui vont contribuer à banaliser les véhicules électriques sont déjà en place et la transition devrait être plus rapide que les prédictions de la plupart des analystes.

« Trois facteurs déterminent généralement l’existence d’une mutation technique : la technologie doit être viable d'un point de vue commercial, remporter les faveurs des clients et être techniquement mature. » 

Un premier jalon important a déjà été atteint. Le coût normalisé des énergies renouvelables est désormais équivalent à celui du charbon dans de nombreuses régions du monde, un facteur qui devrait doper les investissements dans ces énergies. D’ici 2040, plus de 70 % des investissements mondiaux dans l’énergie devraient être consacrés aux énergies renouvelables. Entre-temps, la chute rapide du prix des batteries a surpassé les attentes des analystes.

Gamme électrique de Volvo Trucks

Volvo Trucks est déterminé à développer des solutions électriques qui seront introduites segment par segment, marché par marché.


Autre développement clé, le cabinet d’études Bloomberg New Energy Finance a fortement revu à la baisse ses prévisions quant au prix des batteries. De fait, le prix d’une voiture électrique devrait être bientôt comparable à celui d’une voiture roulant aux carburants fossiles. Pour les propriétaires de poids lourds, cette évolution rapide du prix des batteries garantit que le seuil de rentabilité d’un véhicule électrique (en termes de coût total de détention) sera atteint plus tôt que prévu. Parallèlement, la densité des batteries devrait augmenter considérablement, permettant ainsi d’étoffer la gamme de véhicules.

De plus, de nombreux pays s’engagent déjà en faveur de réglementations qui vont accélérer la transition vers les véhicules électriques. Une douzaine de pays s’est notamment donné pour mission de bannir les carburants fossiles d’ici 2030. « Les réglementations plus strictes en matière d’émissions et de rendement des carburants pèsent fortement sur le secteur et l’incitent à se détourner des moteurs Diesel. Les annonces récentes des principaux constructeurs de véhicules concernant leurs investissements et le lancement de véhicules électriques montrent clairement qu’une mutation est déjà en cours », déclare Santosh Harakamani.

La technologie doit être viable d'un point de vue commercial, remporter les faveurs des clients et être techniquement mature.

Santosh Harakamani

Strategic Planning Manager, Volvo Trucks

Compte tenu de ces facteurs, plus de 30 % de l’ensemble des voitures seront électriques et plus de 50 % de toutes les voitures neuves vendues pourraient être électriques d’ici 2030. Bien que l’électrification des véhicules commerciaux lourds n’en soit qu’à un stade précoce par rapport au segment des voitures, Santosh Harakamani s’attend à ce que l’électrification du secteur des transports s’accélère rapidement.

Santosh Harakamani

Santosh Harakamani, Strategic Planning Manager, Volvo Trucks, est fermement convaincu que la transition vers les véhicules électriques se déroulera beaucoup plus rapidement que ne le prédisent de nombreux analystes.

De plus, l’électrification pourrait contribuer à réduire fortement l’empreinte carbone des transports. À l’heure actuelle, une éolienne de 4 mégawatts produit suffisamment d’énergie pour alimenter 200 véhicules électriques Volvo FE, ce qui permettrait de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 10 000 tonnes de CO2 chaque année.

Face à tant de facteurs annonciateurs d’un futur électrique, Volvo Trucks est déterminé à développer des solutions électriques qui seront introduites segment par segment, marché par marché, en complément de sa gamme Diesel. Pour développer ses véhicules électriques, Volvo Trucks s’est appuyé sur l’expérience de sa filiale Volvo Buses, laquelle exploite des hybrides haute tension depuis 2010 et des bus entièrement électriques à rechargement rapide depuis 2015. Grâce à l’utilisation de composants testés en circulation réelle depuis des années, les clients de Volvo Trucks peuvent avoir confiance en l’optimisation et en la sécurité des solutions offertes. 

Pour les propriétaires de véhicules lourds, le passage à l’électrique ne consiste pas seulement à acquérir les meilleurs services et solutions techniques. Il implique également de comprendre en quoi les véhicules électriques vont transformer leur activité et de prendre conscience que les échanges avec leur Agent Commercial vont aussi évoluer.

« Avec les poids lourds électriques, les besoins habituels des clients tels que la puissance et la taille du moteur ne s’appliquent plus. » À la place, pour pouvoir proposer les meilleures solutions aux clients, il est important de comprendre leurs itinéraires de conduite, leurs applications, leur charge utile et les conditions climatiques dans lesquelles le véhicule sera utilisé, ainsi que les options de recharge disponibles. Nous pouvons ensuite leur conseiller un véhicule taillé sur mesure disposant d’une autonomie et d’une configuration de batteries optimales », explique Anna Thordén. 

Elle a remarqué que les principales préoccupations des clients en matière de véhicules électriques lourds sont l’autonomie en conduite et la disponibilité des stations de recharge, bien que ces facteurs soient pris en compte lors de la configuration du véhicule. Pour garantir une autonomie en conduite plus fiable, Volvo Trucks développe des systèmes prédictifs sophistiqués tenant compte de tous les facteurs clés et capables d’offrir au conducteur des informations en temps réel sur la distance restante avant le prochain rechargement. 

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le retour des conducteurs est excellent. Les personnes qui conduisent l'un de nos véhicules électriques en ressortent avec le sourire.

Carolina Grönstedt

Genuine Parts Business Development Manager, Volvo Trucks

Anna Thordén souligne que les véhicules électriques offrent de nombreux avantages à leurs propriétaires, notamment une réduction des frais de carburant et une amélioration de leur image de marque. C’est également un moyen de s’adapter au durcissement des réglementations. La possibilité d’effectuer plus de livraisons la nuit avec des véhicules plus silencieux peut également engendrer des gains importants en termes de rendement. 

Au service après-vente de Volvo Trucks, Carolina Grönstedt, Genuine Parts Business Development Manager, s’attend à ce que les véhicules électriques favorisent le recrutement et la rétention des conducteurs. Ce dernier point serait particulièrement bénéfique à un secteur frappé par une pénurie de conducteurs généralisée.

Carolina Grönstedt

D'après les réactions des conducteurs ayant participé aux essais, Carolina Grönstedt, Genuine Parts Business Development Manager, Volvo Trucks, s'attend à ce que les véhicules électriques favorisent le recrutement et la rétention des conducteurs.

« Par exemple, nos propres tests montrent qu’un véhicule Volvo FL Electric émet 10 dB de moins qu’un véhicule Diesel classique. Par conséquent, le niveau sonore perçu est pratiquement divisé par deux », se félicite-t-elle. « De plus, les vibrations dans les véhicules électriques sont réduites et les conducteurs n’ont pas à supporter les gaz d’échappement quand ils travaillent en dehors du véhicule. » 

Un défi pour les conducteurs consiste à s’habituer à la prise en main d’un véhicule alimenté par batteries, dont l’autonomie et la problématique de recharge peuvent inquiéter. Malgré ce changement, la réaction des conducteurs d’essai a été plus que positive.

« Le moins que l’on puisse dire, c’est que le retour des conducteurs est excellent. Les personnes qui conduisent l'un de nos véhicules électriques en ressortent avec le sourire. Pour beaucoup, c’est une vraie révélation, et pour certaines, une expérience quasi mystique », confie Carolina Grönstedt avec un sourire.

Chaîne cinématique du Volvo FE Electric

Les véhicules électriques Volvo sont 3 à 5 fois moins énergivores que les véhicules Diesel équivalents.



Quelques chiffres importants concernant les véhicules électriques Volvo

  • Autonomie : Volvo FL Electric : jusqu'à 300 km ; Volvo FE Electric : jusqu'à 200 km.
  • Une éolienne de 4 MW produit suffisamment d'énergie pour alimenter 200 véhicules électriques Volvo FE.
  • Une rotation complète du rotor d'une éolienne permet à un véhicule de parcourir 1,5 km.
  • Économie de 2 500 m3 de carburant par année.
  • Réduction des émissions de gaz à effet de serre à hauteur de 10 000 tonnes de CO2 par an (à condition que les batteries soient rechargées à l'énergie éolienne).
  • Remarque : les véhicules électriques sont 3 à 5 fois moins énergivores que les véhicules Diesel équivalents.

 

Related News

Batteries – à quelle point sont-elles respectueuses de l'environnement ?

Les véhicules électriques sont plus silencieux, offrent un meilleur rendement énergétique et sont plus propres que leurs contreparties fonctionnant avec du carburant fossile. Ceci étant dit, plusieurs questions subsistent concernant les batteries. À ...

Göteborg se dote de son premier poids lourd électrique

La ville de Göteborg, berceau de Volvo Trucks, nourrit des ambitions élevées en matière de durabilité. Cette année, la ville s'est dotée de son tout premier poids lourd électrique, réalisant un pas modeste, mais important vers l'électrification du ...

L'électromobilité facilitée. Les véhicules électriques sont là.

Les véhicules électriques suscitent un vif intérêt sur le marché, tout comme les possibilités offertes par cette nouvelle technologie et ses applications pratiques dans le quotidien des entreprises. Le passage à l'électromobilité transformera le ...