Trucks

×

Les batteries des véhicules électriques sont plus propres que vous le pensez. Voici pourquoi.

| 5 min.
Dans le débat sur les véhicules électriques, la batterie est généralement au centre de l'attention en matière de durabilité. Par conséquent, à quel point les batteries des véhicules électriques sont-elles propres ?

Une batterie électrique est produite avec des matières premières qui proviennent d'une mine. Il existe différentes alternatives en fonction des propriétés souhaitées par l'utilisateur. Le cobalt est un composant important commun aux batteries lithium-ion, qui font l'objet de larges débats. L'approvisionnement de ce matériau a suscité la controverse ces dernières années en raison des violations des droits de l'homme et du travail en République démocratique du Congo, comme signalé par Amnesty International. Chez Volvo, l'approvisionnement en cobalt est abordé dans nos procédures d'achat. Cependant, il est important de rappeler qu'il existe non seulement des moyens plus propres de s'approvisionner en cobalt, mais également des alternatives bien moins controversées. Le lithium-fer-phosphate (LFP) est probablement le produit chimique alternatif le plus connu pour les batteries. En Chine, où il s'est vendu l'année dernière plus de voitures électriques que partout ailleurs, les batteries lithium-fer-phosphate sont le type de batterie le plus répandu.

Réutilisation ou recyclage ?

La question de la seconde vie des batteries fait également l'objet de nombreuses discussions. Vaut-il mieux les réutiliser ou les recycler ? La réutilisation est évidemment positive du point de vue de la durabilité. Les batteries des véhicules électriques conservent 70 à 80 % de leur capacité initiale lorsqu'elles sont retirées. Si ce type de batterie peut présenter une valeur à long terme limitée pour le secteur du transport routier, elle peut tout de même être utilisée dans d'autres contextes. Pour les véhicules, le débit d'énergie est important, tandis que dans certaines applications fixes, comme l'alimentation de secours, l'objectif du stockage d'énergie est de garantir la disponibilité locale pour les fonctions critiques de la société. Dans les hôpitaux par exemple, une batterie d'occasion peut être installée et activée tous les 5 ans. Cela signifie qu'une batterie proche de sa fin de vie peut encore apporter une valeur ajoutée à la société.
 

De nombreuses sources faisant autorité indiquent qu'il est important de recycler. D'ici 2025, on estime qu'environ trois quarts des batteries électriques usagées seront d'abord réutilisées, puis recyclées pour récupérer des matériaux réutilisables, tels que le lithium, le cobalt et le nickel. Cependant, c'est lorsque la batterie est décomposée en éléments distincts que ce débat devient plus pertinent. Certains éléments présents dans les batteries des véhicules électriques peuvent être considérés comme abondants. Cela soulève la question de savoir si le recyclage est vraiment la meilleure option pour l'approvisionnement et s'il est toujours meilleur pour l'environnement. Si le recyclage présente de nombreux avantages évidents, il convient de noter que dans ce débat, des enjeux commerciaux sont également présents. En effet, les entreprises de recyclage veulent que les gens utilisent et paient leurs ressources pour collecter et extraire des matériaux tels que le lithium lorsque cela se justifie du point de vue économique.
 

La façon dont les batteries des véhicules électriques sont alimentées est un autre point de désaccord dans le débat sur la dimension écologique de l'électromobilité. L'optimisme peut être de mise à cet égard, car la baisse du prix des énergies propres signifie que d'autres sources, telles que l'éolien et le solaire, peuvent faire partie du réseau électrique. En Europe, pour la deuxième année consécutive, les énergies renouvelables ont produit plus d'électricité que les combustibles fossiles au premier et au deuxième trimestres 2019. Tandis que la Chine et l'Inde mettent en œuvre une éthique mondiale durable, avec une longue transition en matière de politique énergétique visant à renoncer aux combustibles fossiles.

 

Un impact relativement modeste

Actuellement, l'impact global de la production des batteries sur l'environnement peut être considéré comme assez modeste, puisqu'il est entre 80 et 90 % plus propre que la production de Diesel. Et avec les véhicules électriques, le retour sur investissement environnemental est actuellement inférieur à un an sur les véhicules industriels. Il s'agit du temps nécessaire pour produire autant d'énergie que celle consommée pendant la production et le fonctionnement du système tout au long de sa durée de vie.
 

La dimension environnementale de l'électromobilité est l'un des sujets les plus sensibles du secteur du transport routier. Alors que ce débat continue de faire rage, il est important de réfléchir aux faits et aux mythes qui entourent les véhicules électriques et leurs qualités écologiques. J'ai préparé un guide qui aborde certaines des idées fausses largement répandues sur ce sujet afin de vous aider à avoir une vision plus équilibrée du débat.
 

Articles apparentés

Actualité

Latest Press Release