Ouvrir de nouvelles voies

Des Volvo FH autonomes transportant de la roche calcaire sur un tronçon de cinq kilomètres sont actuellement testés dans la mine Brønnøy Kalk en Norvège. Il s'agit de la première solution autonome de Volvo Trucks utilisée dans des conditions d'exploitation réelles. L'objectif ? Améliorer considérablement la productivité et la sécurité dans la mine.

La première solution autonome de Volvo Trucks utilisée dans des conditions d'exploitation réelles.

Un Volvo FH autonome dans la carrière de calcaire de Brønnøy.

« Mettre la technologie à notre service sera source de liberté. Par exemple, les engins peuvent rester en action quand les hommes se reposent », déclare Raymond Langfjord, directeur général de la mine Brønnøy Kalk, face à la perspective de déployer une technologie automatisée dans cette grande carrière isolée sur la côte ouest de la Norvège. Le paysage spectaculaire est la trame de fond d'une mission des plus exigeantes : les véhicules empruntent sans relâche les pistes sinueuses dans un environnement tourmenté pour rallier le site de concassage de Velfjord et en revenir.

Raymond Langfjord

Raymond Langfjord, Directeur général de la mine Brønnøy Kalk.

L'année dernière, Brønnøy Kalk et Volvo Trucks ont conclu un accord historique. Depuis, plusieurs Volvo FH automatisés sont testés, transportant la roche calcaire extraite à travers des tunnels entre la mine et le concasseur situé dans le port voisin, où la roche est ensuite chargée sur de gros bateaux. Il est prévu que ces véhicules automatisés soient pleinement opérationnels d'ici à cet automne. Plutôt que d'acheter les véhicules autonomes, Brønnøy Kalk souscrit en fait à une solution de transport complète et personnalisée de Volvo Trucks, sous la forme d'un transport autonome du calcaire entre les deux plateformes. Les véhicules autonomes sont pilotés par le conducteur de la chargeuse sur roues à l'aide d'un système de gestion du site.

D'après Raymond Langfjord, cette transition vers une solution autonome permettra avant tout à la mine de relever les défis en matière de productivité, de flexibilité et de sécurité. « Nous nous projetons sur le très long terme ici. Nous fonctionnons à l'heure actuelle en deux quarts « manuels » en production et en maintenance, alors que les navires qui exportent le calcaire sont chargés 7 j/7 et 24 h/24. La possibilité de transporter le calcaire 24 h/24 et de façon autonome pourrait grandement améliorer nos opérations. »

Déchargement du Volvo FH

Les véhicules autonomes vident leur chargement de roche calcaire dans un concasseur à mâchoires situé près du port voisin. La roche est ensuite chargée sur de grands bateaux.

Raymond Langfjord travaille à la mine Brønnøy Kalk depuis mars 2006. Il a gravi tous les échelons, commençant comme opérateur de machines et assistant dans les opérations de minage, portant des seaux de gravier pour combler les trous de mine avant le dynamitage. Au fil des ans, il a endossé de plus en plus de responsabilités en tant que chef d'équipe, puis directeur de la production, avant sa nomination actuelle au poste de directeur général en janvier 2017. « J'ai de l'expérience à tous les niveaux et connais très bien les différents processus. J'ai donc une très bonne vision des défis qui nous guettent sur le long terme. »

L'un des défis majeurs de la mine Brønnøy Kalk est son implantation dans un pays à coût élevé alors que la concurrence est internationale. Des efforts sont donc déployés en permanence pour optimiser la compétitivité et Brønnøy Kalk a amorcé en 2015 des discussions en interne afin d'identifier des façons d'améliorer ses méthodes de travail. Après avoir constitué une équipe projet, l'entreprise a contacté plusieurs acteurs, notamment Volvo Trucks. Avec le concours de Volvo Construction Equipment, un contact ferme a été établi, donnant lieu à des échanges d'idées sur des solutions autonomes réalistes. Dès lors, un dialogue étroit et permanent entre les parties a permis de renforcer la confiance dans la mine.

Nos relations sont excellentes depuis le premier jour. Volvo Trucks n'a pas abordé les discussions sous l'angle commercial.

Raymond Langfjord

Directeur général de la mine Brønnøy Kalk

Volvo FH dans un tunnel

Les véhicules autonomes doivent parcourir un trajet de 5 km entre la mine et le concasseur à mâchoires. La majeure partie du parcours s'effectue dans deux grands tunnels de 3,5 km et de 800 m, respectivement.

« Naturellement, nous n'avons pas encore toutes les réponses. Il faut être convaincu de notre capacité à travailler ensemble pour trouver des solutions à nos défis. Nos relations sont excellentes depuis le premier jour. Volvo Trucks n'a pas abordé les discussions sous l'angle commercial. Il n'était pas question de coûts, de profits ou de contrats, mais plutôt d'identifier une solution opérationnelle pour Brønnøy Kalk. Il n'y avait pas d'intentions cachées, si bien que nous avons pu nous projeter ensemble vers l'avant pour nous concentrer sur la technologie et la créativité. »

Raymond Langfjord reconnaît que l'utilisation d'une solution autonome renforcera également la sécurité. Le parcours dans la mine s'effectue majoritairement dans des tunnels et, en août 2018, un véhicule a pris feu lors du déchargement sur le site de concassage. Heureusement, le site est une zone dégagée et personne n'a été blessé, mais la quantité de chaleur et d'énergie générée retentit comme un sérieux avertissement rappelant qu'un incident similaire dans l'un des tunnels pourrait être fatal. Au-delà de ce risque, il convenait également de lever de nombreux autres obstacles pour rendre les véhicules autonomes pleinement opérationnels. L'équipe en charge de l'autonomisation chez Volvo Trucks a longuement testé la solution à distance sur son site de Göteborg, si bien que des ajustements ont pu être apportés rapidement. L'équipe a également réalisé des tests en conditions réelles sur le site de la mine. 

Volvo FH à la sortie d'un tunnel

Le Volvo FH sort du premier tunnel et évolue brièvement en plein air avant d'entrer dans le prochain.

Raymond Langfjord est intarissable sur l'avenir de Brønnøy Kalk et le potentiel offert par la technologie autonome. « La prochaine étape sera le tout-électrique. Pour être honnête, je n'ai pas de certitudes sur les évolutions de demain. La technologie est nouvelle et nous savons qu'il y aura des ratés. Mais Volvo Trucks a fait preuve d'ouverture avec nous depuis le départ et a trouvé une solution à chacun de nos problèmes. Nous sommes donc confiants dans le fait que ce projet va aboutir à quelque chose de probant. Nos valeurs et nos réputations s'imbriquent parfaitement. »

Volvo FH autonome à l'œuvre dans la mine Brønnøy Kalk

Si tout se déroule sans accroc, les véhicules autonomes seront pleinement opérationnels de jour comme de nuit à partir de l'automne 2019, ce qui renforcera la productivité de la mine.

Brønnøy Kalk AS

Histoire : Créée en 1997, Brønnøy Kalk AS est la propriété de Norsk Mineral AS, une société privée familiale qui opère dans l'industrie minière depuis 1948. 

Services : L'entreprise est spécialisée dans l'extraction de calcaire, qui est entre autres utilisé dans la fabrication de pigments pour l'industrie papetière à l'international. 

Créée en : 1997.

Propriétaire : Norsk Mineral AS. 

Nombre d'employés : 50. 

Chargement : Calcaire. 

Nombre de véhicules Volvo autonomes : 6.

Nombre de chargeuses sur roues : 4.